Le magazine mensuel Fo Guang-février 2018

梵音樂舞慶元宵
Célébration de la fête des lanternes avec les musiques et danses bouddhiques

« La célébration de la fête des lanternes avec les musiques et danses bouddhiques 2018 » s’est déroulée à l’après-midi du 4 mars, au temple Fa Hua de Fo Guang Shan France, avec plus de sept cents participants. Le programme de cette année est riche et captivant, comprenant les chants danses, sketchs, énigmes chinoises et françaises, et aussi le tirage des tombolas que tout le monde attend avec impatience.
La fête des lanternes est une fête traditionnelle dans la culture chinoise, et celle organisée par le temple Fa Hua montre, en plus du fait d’apporter la joie et le plaisir aux participants, comment l’esprit de famille, de réunion et de bonheur auquel le bouddhisme humaniste préconisé par le vénérable maître Hsing Yun attache grande importance, se manifeste en France.
La vénérable ManQian – Présidente du Conseil exécutif des centres d’outremer de Fo Guang Shan et Directrice générale des centres FGS de l’Europe – souhaite la bienvenue à l’audience, et se sert de l’origine de l’offrande de lampe dans le bouddhisme et l’histoire de la jeune fille pauvre qui a offert la lampe à Bouddha, pour montrer que la lampe offerte avec volonté et sincérité est éternelle. Elle espère que tout le monde puisse, en célébrant la fête de la lanterne, allumer en même temps la lampe de sa nature propre, pour éclairer tous les coins obscurs du monde et apporter la lumière à son for intérieur, la prospérité à la nation, l’harmonie au sein de la famille et de la société, l’entente entre les différentes religions, et la paix au monde.
Pour Madame Wang Ailian – Présidente de la BLIA Paris, la fête de la lanterne est une importante fête traditionnelle chinoise, c’est le jour de la première pleine lune de l’année. Il est dit : « Une lampe peut éclairer l’obscurité de mille ans, une sagesse peut éliminer dix mille ans d’ignorance », le bouddhisme humaniste est la lampe de sagesse de notre vie, elle souhaite que tout le monde apprend à connaître à fond le bouddhisme humaniste et réalise les trois bontés – faire de bonnes actions, dire de bonnes paroles et avoir de bonnes intentions.
Monsieur Zhang Mingzhong – Représentant de Taipei en France – présente ses vœux de nouvel an à tous les participants, et approuve les mérites des hommes Fo Guang ayant apporté lumière et chaleur à travers le monde. En plus, il s’adresse en français aux parlementaires de la Ville de Bussy-Saint-Georges pour les remercier de leur assistance à la communauté chinoise, et il espère qu’il y aura encore plus d’échanges mutuels dans l’avenir.
Grâce aux interactions amicales et à la compréhension mutuelle que le temple Fa Hua maintient continuellement avec la communauté locale, la Ville de Bussy-Saint-Georges apporte spécialement son soutien au mouvement de célébration de la fête des lanternes organisée par le temple. Les quatre conseillers municipaux de la ville Zahia Goumy, Nicole Mazina, Edouard Leroy et Franco Panigada représentent la mairie pour participer à la fête, de même que M. Claude Windisch, président de l’Association des religions de l’esplanade. Chacun dans son domaine spécialisé adresse son admiration au temple, en partant de rien à tout, de la construction aux adeptes, de la croyance à la culture, de la religion à l’éducation, et pas à pas, créer de durables influences et exercer des effets positifs à l’organisation et le développement de la société locale.
Parmi les représentations de cette journée, il y a l’entrée simultanée de cinq licornes en scène, symbolisant « Les heureux présages apportés par les animaux de bon augure, et l’arrivée des cinq bonheurs » ; « Les contes du nouvel an », pièce théâtrale détendue et pleine d’entrain racontant les traits des animaux de l’horoscope chinois. Le bouquet réservé pour la fin est « le cœur Bodhi » présenté par les petites danseuses du groupe Dunhuang pour enfants. Sous les robes Gandhanra de couleur bleu-ciel, leur allure souple et légère a ému le vice-président de l’Association des commerçants de Wenzhou de France qui a filmé la scène entière avec son portable en répétant sans cesse : « C’est trop charmant ! »
Pour le critique culturel Lin Zuqiang, le plaisir dont jouit l’audience est la culture chinoise, et ce qu’elle réalise est la transmission fidèle de l’enseignement du Vénérable maître Hsing Yun par les centres de Fo Guang Shan d’outremer, en particulier le temple Fa Hua, avec ses jeunes vénérables et les membres de son BLIA YAD.
« Avec fidélité et justice, transmettre l’héritage familial » est le thème de l’activité de cette année, les centres FGS d’outremer transmettent et développent le bouddhisme humaniste en fonction de leur situation géographique et culturelle. Le temple Fa Hua est un centre servant à donner l’exemple en Europe. Comparant aux autres centres européens, la communauté chinoise en France s’agrandit de jour en jour, et les associations deviennent de plus en plus organisées. Durant ces dernières années, grâce aux activités culturelles et aux échanges mutuels, leurs relations deviennent de plus en plus harmonieuses et intimes.


Une autre particularité de cette activité de la fête des lanternes est la formation des jeunes. La confiance qu’accorde la vénérable ManQian aux jeunes vénérables : elle leur donne suffisamment d’espaces pour développer leur capacité et leur vitalité, et leur confie les jeunes du BLIA YAD sans aucune retenue. Ce genre de confiance et soutien nous donne l’heureuse surprise de voir comment le YAD a su bien employer les ressources artistiques des hommes Fo Guang, de la petite fille à la vieille dame, de la guitare au piano, de la dance de la licorne à l’acrobatie et de la planification à la réalisation, pour exprimer de manière vivante et expressive le bodhisattva Avalokiteśvara, la fête des lanternes, le bouddhisme, le sentiment humain, et la transmission de la fidélité et de la justice en temps que trésor familial.

碧西市狂歡節慶祝
La ville de Bussy-Saint-Georges fête le carnaval

Après une série de vent et neige que l’on ne voit plus depuis des années, peu avant le nouvel an chinois, le temps se réchauffe finalement. Pour fêter le retour du printemps, partout on prépare la célébration du carnaval. La ville de Bussy-Saint-Georges organise la fête le 10 mars au centre ville, à partir de 13h. On y trouve toutes sortes d’étalages sur la voie publique : les marchands de crêpes, de tartes et de friandises, les animations, les sculptures sur ballons en forme de jouets et animaux, les maquillages pour enfants etc., et on distribue aussi gratuitement des confettis multicolores aux passants pour accroître l’atmosphère de fête.


La mairie annonce que le carnaval de cette année est un grand festin de son et lumière, et le thème choisi pour les gâteaux va aider tout le monde à retrouver son enfance. Les chars de la parade sont réalisés par les enfants et les animateurs du centre de loisir. En outre, l’équipe de musiciens et de danseurs formée par les habitants de la ville, accompagnée de clowns et de souffleurs de bulles, se défile de la station de RER au parc situé en face du temple Fa Hua. M. le Maire et son adjoint dirigent le défilé, poussant les maquettes en papier de forme de cuisinier. En arrivant au parc, M. le Maire allume le feu, tel est un des rituels du carnaval.


Ce jour-là, les enfants sont les plus heureux, la plupart s’habille avec des costumes traditionnels, il y en a qui se déguisent en personnages de cinéma : Superman, Spiderman, princesses, princes …, tous masqués ou maquillés, pour faire la fête avec les parents.
La vénérable MiaoDuo – directrice du temple Fa Hua – et la vénérable MiaoNeng sont venues aussi avec les bonbons de l’exposition des confiseries du monde pour les partager avec les enfants. C’est une fête où, non seulement les enfants sont contents, les adultes se sentent aussi détendus. Plusieurs parents se mettent aussi à chanter et danser, c’est un véritable partage de joie en famille.

一筆字感動歐洲人
« La calligraphie d’un seul tenant » attendrit les européens

L’exposition de la calligraphie d’un seul tenant du Vénérable Maître Hsing Yun s’est inaugurée le 21 mars au Parlement européen à Bruxelles. L’activité a démarré avec la « Danse Chan – Le Dharmakāya Bouddha » présentée par la BLIA Paris. Sous la musique allant droit au cœur, les visiteurs admirent le style gracieux de danse, et la fatigue accumulée après une longue journée de travail se dissipe aussi insensiblement.
La danse Dunhuang intitulée « Le reflet de la lune sur la surface des mille rivières » qui suit a non seulement permis à l’audience de traverser le temps et l’espace pour rejoindre la route de la soie, mais aussi de s’attendrir devant l’échange harmonieux des deux cultures orientale et occidentale.
Après la cérémonie de l’ouverture, la vénérable présidente ManQian guide les hôtes à admirer les trente quatre ouvrages exposés dans la salle, comprenant : les thèmes de discours donnés lors des assemblées générales de la BLIA, les trois actes de bonté, les quatre apports, et les cinq harmonies, tout en ajoutant des explications détaillées. Et les parlementaires qui sont habituellement occupés dans leur travail ne peuvent s’empêcher de ralentir leur pas et examinent minutieusement la calligraphie d’un seul tenant du Grand maître, semblable au nuage flottant et à l’eau courante.
En silence, ils s’appliquent à ressentir la beauté de la calligraphie, et surtout le cœur du Grand maître quand il écrit ces mots. Ils consentissent que cette valeur universelle, qui surpasse les religions, les frontières et les races, est bien nécessaire dans notre époque, et se plient tous devant la prévoyance et l’esprit du Grand maître. Car si tout le monde puisse appliquer ces concepts dans leur vie quotidienne, on pourra peut-être un jour acquérir l’unité et la coexistence, et de là, la paix mondiale ! Telle est la plus profonde sensation qu’éprouvent ces gens qui ont travaillé durant de longues années au Parlement européen !
Sur place, les vénérables et les membres de la BLIA accueillent cordialement les visiteurs, et leur offrent le livre « 365 jours de sagesse offerts aux voyageurs », les petits livrets, la calligraphie de vœu du nouvel an etc.


En outre, à l’intérieur du stand, les activités présentées sont pluralistes, on y trouve : la possibilité d’estamper la calligraphie du Grand maître, la dégustation du thé de Fo Guang, la transcription du sūtra, la réalisation de calligraphie, les publications du Grand maître, et les objets bouddhistes, offrant au personnel du Parlement européen des expériences totalement nouvelles !
« Le son de cloche résonne à travers le trichiliocosme,
Le Dharma s’épanouit dans de millions de nations ! »
Que cette exposition de calligraphie puisse relier les différentes cultures, nouer de bonnes relations avec le monde, et répand le concept et la pensée de la valeur universelle du Vénérable maître Hsing Yun sur les scènes internationales !

第38屆巴黎書展
Salon du livre 2018 à Paris

La 38ème édition du Salon Livre Paris a lieu Porte de Versailles, du 16 au 19 mars, avec la participation de plus de cinquante pays. Tout au long de quatre jours de manifestation, le salon a accueilli plus de 160.000 visiteurs. La Russie en est le pays d’invité d’honneur, et la ville d’honneur est Sharjah, 3ème ville des Emirats Arabes Unis. Il est évident que la BLIA Paris ne peut manquer à ce genre de réunion. Les membres Fo Guang y ont installé un stand pour présenter au public la collection bilingue de vingt volumes « Encyclopédie des arts bouddhistes », voulant se servir de ce langage universel – l’art – pour faire connaître le bouddhisme humaniste à la foule. Et même le ministre de la culture de l’Afrique du Sud en est fasciné.
On trouve aussi sur l’étalage des publications de Fo Guang Shan, traduites en une dizaine de langues, révélant la bienveillante compassion et la sagesse du Vénérable maître Hsing Yun. Durant ces quatre jours, la vénérable Zhizhong et les bénévoles du Temple Fa Hua prennent leur tour de service à tour de rôle pour accueillir les visiteurs et leur faire connaître Fo Guang Shan.


A part le parfum des livres et celui du café, on peut encore expérimenter les différentes cultures. La 38ème édition du salon du livre de Paris organise plus de 250 conférences et débats, les hommes lettrés et distingués du monde entier s’y réunissent pour faire des échanges mutuels, et grâce à l’art et la culture, éliminer les frontières et ouvrir la grande porte de l’échange mutuel avec le monde entier.

comment closed

Adresse : 3 allée Madame de Montespan Foguangshan France.     
77600 Bussy Saint Georges
Tel:01 60 21 36 36
Administrator .