Le magazine mensuel Fo Guang-février 2017


Le dharma-service de l’ « Offrande aux trois joyaux et devas de l’Europe »

Le soir du 4 février 2017, le Temple Chan Fahua de Fo Guang Shan France a organisé le dharma-service de l’ « Offrande aux trois joyaux et devas », plus de 300 adeptes venus de France et d’autres pays européens y ont participé. La directrice générale des centres FGS de l’Europe – la vénérable Manchien – a d’abord détaillé le déroulement du service, et expliqué à l’audience la manière de se comporter et de penser en participant à ce service : purifier son intérieur, faire offrande avec un cœur joyeux, se réunir grâce au Dharma, etc.
Ensuite, elle a invité l’administratrice de la BLIA World Headquarter – la vénérable Yikong – à donner un discours à l’audience. Cette dernière s’est servie de deux gobelets en plastique pour décrire la conception du monde du bouddhisme, en bavardant avec les adeptes européens. Durant une vingtaine de minutes, avec un langage simple et clair, elle les emmenait dans les mondes des devas, et leur présentait l’appellation et la fonction de chaque « Ciel ». Son discours chargé d’humour et d’intérêts ont permis à tout le monde de mieux connaître les six destinées et les êtres célestes, et de là à pouvoir mieux contempler et faire offrande dans le dharma-service qui suivait.


Le Dharma-service fut présidé par la directrice générale, la vénérable Manchien. Sous la mélodie de l’hymne bouddhiste, les adeptes invitaient les trois joyaux et les maîtres des mondes célestes à prendre place, et ils leur faisaient offrande des encens, fleurs, fruits et nourritures qu’ils ont préparés avec sincérité et respect. Ce fut une cérémonie remarquable et solennelle, tout le monde eut l’impression de se baigner dans la joie du Dharma et du Chan.
A la fin de la cérémonie, la vénérable Manchien remercia les adeptes de leur dévotion pour les trois joyaux, et leur félicita d’avoir rassemblé les extraordinaires mérites et les bonnes causes de cette offrande aux cieux, pour les dédicacer à tous les membres de leurs familles. Puis elle annonça le nouveau changement du personnel : la vénérable Yongchao est transférée à Fo Guang Shan Berlin pour prendre en charge les travaux de la nouvelle construction, et la vénérable Miaoduo la remplace en temps que directrice du centre. Les adeptes ont adopté l’esprit de Sudhanakumāra : présenter leurs vœux aux deux vénérables pour leur nouvelle fonction, et promettre de déployer ensemble, monastiques et laïcs, tous leurs efforts pour aller au devant de la nouvelle année du coq.


Lecture dharmique – Le Chan et la vie de l’homme moderne

Le mot « Chan » en chinois se dit « Zen » en Occident. Depuis toujours, les hommes, chinois ou étrangers, se ruent en avant et en nombre, comme les canards vers l’eau. Le 5 février 2017, l’administratrice de la BLIA – la vénérable Yikong – a donné une lecture dharmique, sous le thème : « Le Chan et la vie de l’homme moderne ». Non seulement, les 300 places dans la grande salle de Bouddha du Temple Fahua sont occupées, plus de 280 adeptes des autres centres FGS de l’Europe ont pu tirer profit grâce aux méthodes télévisées. La pianiste Zhou Qinling est aussi venue en personne, en compagnie du vénérable Xianyan du Temple Longquan.
La directrice générale des centres FGS de l’Europe – la vénérable Manchien – a d’abord guidé les participants à pratiquer la méditation assise, ensuite, elle leur a présenté sommairement le sujet de la lecture dharmique de ce jour.


Avec l’aide du Powerpoint, la vénérable Yikong expliquait ce qu’est le Chan, la concentration méditative (dhyāna), son efficacité, la manière de pratique, et les différentes sortes de « Chan ». Avec un langage plein d’humour et de charme, elle racontait de nombreux Gong’an de l’école Chan, pour décrire le « Chan » d’une manière vivante et imagée. Tous les auditeurs avaient l’impression de se baigner dans la brise du printemps, et étaient comblés de joie dharmique.
Quelles relations y a-t-il entre le Chan et la vie ? La vénérable les résumait en huit points : purifier les afflictions, connaître le moi, subjuguer l’esprit illusoire, transcender la joie et la souffrance, voir sa nature dans la clarté du cœur, être à l’aise face à la vie et la mort, aider les autres avec bienveillance et compassion, et avoir de l’humour, la dextérité et la sagesse. Celui qui a vraiment compris le « Chan », il peut être à l’aise, physiquement et mentalement.
Durant presque deux heures, parfois, elle citait à l’appui les classiques et les allusions littéraires, parfois, elle racontait des Gong’an. Quand elle expliquait les points cruciaux, la salle se plongeait dans un silence profond, et quand elle racontait des histoires comiques, tout le monde se tordait de rire. En fait, elle a emmené l’audience à une autre sorte de l’état de Chan. L’atmosphère était si détendue que tous, débordés d’enthousiasme, espèraient vivement une autre occasion de pouvoir de nouveau écouter la vénérable Yikong, et beaucoup de gens disaient même qu’ils allaient s’inscrire à la classe de méditation organisée par le temple.


Réputation éclatante – Célébration de la fête des lanternes avec des musiques et danses bouddhiques

« La célébration de la fête des lanternes avec des musiques et danses bouddhiques 2017 » s’est déroulée dans l’après-midi du 12 février 2017, dans la grande salle de Bouddha du Temple Chan Fahua de Fo Guang Shan France. Plus de quatre-cents visiteurs, chinois et occidentaux, y sont participés, le maire de la ville de Bussy-St-Georges – M. Yann Dubosc – est aussi venu avec les douze membres de son équipe municipale pour prendre part à ce grand évènement.
Cette activité a été organisée par la collaboration du Temple Chan Fahua et de la BLIA Paris. Les différentes sous-associations de la BLIA et le groupe des jeunes du YAD ont préparé un programme de dix-sept numéros, comprenant : La danse de la licorne, la danse Dunhuang, la présentation de mode de robes chinoises, l’Opéra de Pékin, le Quickstep, la chorale, l’Opéra de Sichuan-Visage changeant, la représentation d’Erhu, le chant mimé, la prestidigitation, les danses, les chants etc. L’enthousiasme des artistes a gagné les applaudissements incessants des quatre-cents spectateurs dans la salle et à l’étage.


Parmi les artistes de cette représentation, le plus jeune venait d’avoir quatre ans, et le plus âgé a déjà dépassé la septantaine. Peu importe l’âge, tous les artistes se sont entraînés activement, développant ainsi l’esprit de « Apporter la joie aux autres » de l’homme Fo Guang. La danse « Il y a toujours une tournure favorable pour tout le monde » des jeunes du YAD était captivante et plein d’entrain, entraînant la salle à son point culminant.


Comme hôtes de marque, à part M. le maire et son équipe municipale, on comptait aussi le représentant de Taipei en France – M. Zhang Mingzhong et Madame, le commissaire des affaires des chinois d’outremer – M. Li Hui et Madame, la présidente de la BLIA Paris Wang Ailian, la conseillère Cai Youdi, et la conseillère Wang Qiuli. La directrice du Conseil exécutif des centres d’outremer de Fo Guang Shan – Vénérable Manchien – a profité de ce rassemblement peu commun pour souhaiter la bienvenue à tous les participants, et aussi encourager la nouvelle équipe municipale à encore mieux rendre service aux habitants, afin que la Ville de Bussy devienne encore plus florissante.
Au dernier numéro du programme, la directrice vénérable Manchien invitait tous les vénérables du centre à monter sur scène pour chanter en chœur la chanson « Bouddha vous bénit », afin de souhaiter du bonheur, joie et santé à toute l’audience. Ensuite, avec la chanson « la lumière bouddhique vous éclaire », les vénérables saluaient les hôtes et les spectateurs en faisant des signes de la main.


Après la représentation, les sous-associations de la BLIA ont préparé de savoureuses pâtisseries afin que les visiteurs et les membres Fo Guang puissent jouir ensemble une heureuse et tendre fête des lanternes dans un pays étranger. En même temps, ça permettait aussi au peuple français de comprendre la joie et la tendresse de la culture de la traditionnelle fête du Nouvel an chinois.

La bénévole de nationalité française Maryline Taillard du Temple Fahua de Fo Guang Shan France est un membre effectif de l’Association de randonneurs de France. Elle avait, plusieurs fois déjà, fait visiter le centre de culte aux autres membres de l’association. Connaissant l’atmosphère animée et colorée du Nouvel an chinois, elle a organisé le 5 février une visite au temple pour quelques dizaines de personnes, et réservé pour eux le repas au restaurant « La goutte d’eau », afin d’y savourer les succulents plats végétariens.
Etant bénévole au service d’accueil, Maryline leur a servi de guide en leur montrant la Grande salle de Bouddha, la salle Ksitigarbha, la salle de méditation, et la salle Avalokiteśvara etc. C’était justement la période où avait lieu à la Galerie d’art Fo Guang Yuan l’« Exposition de l’Art du papier découpé », les membres de l’association qui sont la plupart des retraités s’exclamaient et examinaient attentivement les ouvrages exposés, cherchant à comprendre le mystère de cet art de papier découpé de la culture chinoise. Cette visite était pour eux une découverte réunissant à la fois les connaissances et la sensibilité, ils en étaient tous ravis.

comment closed

Adresse : 3 allée Madame de Montespan Foguangshan France.     
77600 Bussy Saint Georges
Tel:01 60 21 36 36
Administrator .