Warning: Use of undefined constant wp_cumulus_widget - assumed 'wp_cumulus_widget' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/2/d556227706/htdocs/site/wordpressfr/wp-content/plugins/wp-cumulus/wp-cumulus.php on line 375
Maître Hsing Yun | foguangshan France

Maître Hsing Yun

Brève biographie du vénérable maitre Hsing Yun

Le vénérable Maître Hsingyun est né en 1927 à Jiangdu dans la province de Jiangsu. À l’âge de douze ans, il a été ordonné moine par le maître était Zhikai.
En 1957, il fonde le Service de culture bouddhiste qui va devenir l’Édition Lumière de Bouddha. En1967, le Monastère La montagne Lumière de Bouddha est fondé par lui, qui a pour principe fondamental de faire répandre le « Bouddhisme dans ce bas monde / Bouddhisme d’Ici bas/ bouddhisme humain», établit l’objet de « Répandre le dharma du bouddha par la voie culturelle, former des talents par l’instruction, apporter le bien à la société par des œuvres charitables, purifier le cœur par pratiquer le bouddhisme ensemble », se dévoue à promouvoir l’instruction, la culture, la charité et la diffusion bouddhistes, élabore des règlements en fusionnant des connaissances bouddhiques de l’antiquité et celles d’aujourd’hui, le Maître Xingyun conduit le bouddhisme au nouveau jalon historique de la modernité. Il a fonde au total plus de deux cents monastères dans le monde entier, les temples Hsi Lai, Nan Tian, Nan Hua, entre autres, qui sont respectivement les plus grands temples bouddhistes dans l’Amérique du Nord, l’Australie et l’Afrique. Il crée en plus 9 galeries d’art, 26 bibliothèques et maisons d’édition, 12 librairies, une cinquantaine d’écoles chinoises, 16 instituts universitaires de formations de moines, et des collèges et des écoles primaires comme Zhiguang, Pumen et Juntou, etc., ainsi que des universités Hsi Lai des États-Unis, Lumière de Bouddha et Nan Hua à Taiwan, et Nan Tian en Australie, etc., parmi lesquelles l’Université Hsi Lai devient membre de WASC (Association de l’ouest de grands écoles et d’universités) , la première université qui a été fondée par des chinois et qui a obtenu cet honneur.

Depuis 1970, il fonde consécutivement des foyers d’enfants, des monastères Lumière de Bouddha, des Fondations de Compassion, crée des hôpitaux des nuages et de l’eau , la Clinique Lumière de Bouddha ; il concourt à la construction d’appartements pour des personnes âgées initiée par le district de Gaoxiong, il a faire établir des dizaines d’écoles primaires, collèges et hôpitaux Lumière de Bouddha, aux fins de faire élever des enfants, de subvenir aux besoins de personnes âgées, d’aider à des personnes faibles ou pauvres.
En 1976, Revue Lumière de Bouddha voit le jour ; l’année suivante, la Comité de compilation et révision de Grand trésor de réserve des soûtras version Lumière de Bouddha est érigée, elle compile le Grand trésor de réserve des soûtras version Lumière de Bouddha et le Grand dictionnaire Lumière de Bouddha. En 1997, sont sortis le Trésor classique du bouddhisme chinois en langue moderne, le Grand trésor de réserve des soûtras version Lumière de Bouddha (CD), ainsi établit-il Foguang Satellite TV (actuellement BLTV), il était aussi collaborateur de M-Radio à Taizhong. En 2000, il a créé le premier journal bouddhique Merit Times, en 2001, le Pumen Magazine est transformé en Revue académique Pumen, une revue bimensuelle consacrée à la publication d’essais et de thèses ; en même temps, voit le monde la Réserve du trésor dharma, qui collecte des mémoires de Master et des thèses de doctorants sur le bouddhisme produits en Chine continentale et Chine république (Taiwan) ainsi que des articles sur le bouddhisme rédigés en chinois dans le monde entier, qui est matérialisé en Dictionnaire de théories académiques du bouddhisme chinois et Collection de théories culturelles du bouddhisme chinois, chacun de cent exemplaires.

Le vénérable maître écrit beaucoup, parmi ses œuvres, il y notamment Biographie de Bouddha Shakyamuni, Discours du vénérable maître Xingyun, Collection sur le bouddhisme, Manuel de Lumière de bouddha, Cent articles sur le passé, Prières de Lumière de Bouddha, Entre l’égarement et l’éveil, Courant du cœur du contemporain, Série bouddhisme humain, Citations du bouddhisme humain, etc. Une partie de ses œuvres ont été traduites en une dizaine de langues, surtout en anglais, japonais, allemand, français, espagnol, coréen, thaï, portugais pour être diffusée sur la planète.
Le vénérable maître prêche la foi bouddhique dans beaucoup de pays du monde à tel point qu’il a plus d’un millier de disciples moines ou nonnes et plus d’un million de croyants sur la planète. Il propage le bouddhisme humain durant toute sa vie, promeut la pensée de terriens et développe des notions joie et intégration, corps commun et coexistence, respect et indulgence, égalité et paix, nature et vie, plénitude et aisance, raison notoire et tort patent, émission de vœux et développement personnel, éveil individuel et pratique bouddhique, etc. En 1991, Association internationale Lumière de Bouddha (BLIA, Buddha’s Light International Association) est fondée, le vénérable maître est élu comme directeur général de l’association mondiale ; il met sur pied plus de 170 associations nationales ou régionales sur les cinq continents au point qu’est devenue la communauté chinoise de la plus grande échelle sur la planète, la BLIA, qui a pour objectif de réaliser le rêve de « faire briller la lumière de Bouddha sur les trois mille mondes et faire couler l’eau de dharma au milieu des cinq continents » . Des assemblées mondiales de BLIA sont tenues successivement à Montagne Lumière de Bouddha, JhongJheng Gym, Hong Kong Coliseum, Los Angeles Music Centers, Regal Constellation Hotel in Toronto, Peace Center of the University of British Columbia in Vancouver, Sydney Convention & Exhibition Centre Darling Harbour, Paris Expo, Tokyo International Forum, etc. où des participants dépassent les cinq mille personnes à chaque séance ; en 2003, l’ONU reconnaît le statut officiel de la BLIA d’une organisation non gouvernementale(ONG).

Sauf des citations émanant par le pays de toutes échelles, le vénérable maître obtient également nombreuses glorifications dans la scène internationale, notamment le Prix Trésor de bouddha conféré par l’Assemblé du bouddhisme de toute l’Inde en 1995, mais aussi des distinctions de docteur honoris causa, décernés par Eastern University aux Etats-Unis en 1978, l’Université Hsi Lai des États-Unis en 1998, Chulalongkorn University de la Thaïlande etUniversidad Santo Tomas du Chili en 2003, Dongguk University de la Corée du Sud et Université Bouddhique de Mahamakut de Thaïlande en 2004, Griffith University de l’Australie en 2006.

Le vénérable maître, pour promouvoir la paix du monde, échange ses avis avec des chefs spirituels du bouddhisme de l’Asie du Sud-Est, du bouddhisme tibétain, ou encore avec le pape Jean-Paul II, chef spirituel des catholiques en 1997 où les Premiers Prix du Ministère intérieur et du Ministère des affaires étrangères de la République de Chine le confèrent, comme de multiple prix attribués à son nom pendant les années suivantes, à savoir, Prix Intérêts publics nationaux par le RC et Prix de Meilleures contributions au bouddhisme accordé par le premier ministre thaïlandais, Chuan Leekpai pour la mérite du maître pour le bouddhisme du monde lors d’une assemblée mondiale d’amitié des bouddhistes tenue en Thaïlande en 2000. Il reçoit le Prix Un des dix plus éminents promoteurs engagés dans l’éducation en 2002 et le Prix culturel du président – Prix bodhi en 2005, qui reconnaissent ses contributions pour le pays, la société et le bouddhisme. En 2006, la Phoenix Satellite TV le confère le Prix Calmer le corps et le cœur, l’Association mondiale d’écrivains de la langue chinoise le Prix Exploits à vie et aussi le président Bush, représenté par un président asiatique du Partie républicain des Etats-Unis, le confère le Prix Exploits éminents.

En février 1998, il va jusqu’à Bodhgayâ en Inde pour transmettre non seulement à l’échelle internationale des préceptes bouddhiques aux Trois estrades mais aussi maintes fois des Cinq préceptes et des préceptes de bodhisattva aux laïcs afin de rétablir la cérémonie de transmission de préceptes à des nonnes, célébration perdue depuis plus de mille ans dans les pays du bouddhisme d’Asie du Sud-Est. Le vénérable maître préside la cérémonie Trois estrades de transmission de préceptes bouddhiques en novembre 2004 au Monastère Nan Tian en Australie pour la première fois dans l’histoire du bouddhisme sur le continent. Il promeut l’installation de la Fête nationale de la naissance du Bouddha Shakyamuni au huitième jour du quatrième mois selon le calendrier de la lune de chaque année, décision déclarée par le Président Li Denghui, cette fête pour la première fois devient celle de l’ampleur nationale depuis la transmission du bouddhisme vers l’orient jusqu’en Chine il y a deux mille ans.

Le vénérable maître accueille révérencieusement le 8 avril 1998 avec des groupes d’accueil une dent relique du bouddha du continent à Taiwan pour les faire vénérer par le peuple de l’île ; en octobre 2001, il va à l’ancien emplacement du World Trade Center à New York aux Etats-Unis afin de dire des prières pour les victimes des attentats du 11 septembre ; lors de son retour à Taiwan, il est invité en décembre de la même année pour prononcer un discours intitulé la « Direction de nos efforts ultérieurs » au Bureau du Président de la République de Chine. En janvier 2002, le vénérable maître arrive à un accord avec le secrétaire général du PCC, Jiang Zemin sur le séjour de 35 jours d’une relique du doigt de bouddha à Taiwan pour principe de « Initiative prise par Xingyun, relique accueille par la combinatoire, dent de bouddha offerte par des respects communs et sécurité garantie absolue » suivant lequel se forme le « comité des bouddhistes taïwanais d’accueil de la relique du doigt de bouddha » qui va au Monastère Famen de Xi’an pour ce faire. En juillet 2003, le vénérable maître est invité à la Grande cérémonie de prière de bénédictions organisée par la Monastère Putuo du Sud pour le franchissement du SRAS et la paix nationale et mondiale, proposée par les milieux bouddhiques des deux côtés du détroit et ceux de Hongkong et Taiwan ; en novembre de la même année, il est invité à assister à la Grande commémoration de 1250 ans de la réussite de « le Maître Jianzhen traverse la mer de l’est » ; par la suite, il accepte pour la première fois l’invitation de conduire la délégation de la chorale bouddhique de Lumière de Bouddha pour des spectalces à Pékin et à Shanghai. Le Groupe chinois de tournées de musiques bouddhiques est formé en février 2004 par les milieux bouddhiques des deux côtés du détroit et diffuse le dharma bouddhique à Taiwan, Hongkong, Macao, aux Etats-Unis et au Canada. Il est invité à assister au premier Forum bouddhique en avril 2006 tenu à Hangzhou et à prononcer un discours écrivant une nouvelle page d’échanges pacifiques des religions.

En 2004, il répond à l’invitation pour prendre la responsabilité de membre en chef du comité des religions de l’Association du mouvement de renaissance culturelle chinoise et à assister, avec des chefs spirituels chrétiens, catholiques, d’Ikuan Tao, taoïstes et musulmans, à la Grande cérémonie Amour et Paix de prières de bénédictions musicales, afin de promouvoir l’échange entre les religions et de mettre en œuvre la fonction purifiant à l’esprit humain des religions ; en novembre, il entretien avec Goran Malmqvist, professeur suédois et membre du jury du Prix Nobel de littérature et Torbjorn Loden, sinologue suédois sur des sujets « le bouddhisme et la littérature », « le bouddhisme et la paix du monde ».

Tels sont ce que le vénérable maître Xingyun contribue aux processus d’institutionnaliser, moderniser, humaniser et internationaliser du bouddhisme.

Ci dessous, un lien vous conduisant à une selection de livres sur lesquel le vénérable maitre Hsing Yun a travaillé.

Pour aller à voir les livres du Vénérable Maitre Hsing Yun Cliquer ici

comment closed

Adresse : 3 allée Madame de Montespan Foguangshan France.     
77600 Bussy Saint Georges
Tel:01 60 21 36 36
Administrator .